Lacets elastiques triathlon

Triathlon : LES LACETS ÉLASTIQUES EN VALENT-ILS LA PEINE ?

Vous êtes nouveau dans le triathlon et vous vous demandez si cela vaut la peine d'acheter des lacets élastiques pour vos chaussures de course ou si vous ne sacrifiez pas trop de soutien et de confort ? Andy Bullock évalue les avantages et les inconvénients des lacets de course élastiques.

Pour les triathlètes, les lacets élastiques sont une excellente idée. Les lacets raccourcissent le temps nécessaire pour enfiler vos chaussures et courir en éliminant les tâtonnements qui se produisent avec les lacets ordinaires (surtout si vos mains sont froides ou fatiguées).

Cette amélioration est possible pour tous les athlètes, qu'ils terminent sur le podium ou plus loin dans le peloton ; si vous voulez terminer avec un temps global plus rapide, les lacets élastiques sont un excellent achat et, comme il s'agit d'un achat relativement bon marché, vous en avez pour votre argent compte tenu du gain de temps potentiel.

lacet élastique triathlon

Lorsque les athlètes envisagent de passer aux lacets élastiques, ils pensent souvent au confort et au soutien. Oui, les lacets de triathlon peuvent nuire au maintien de la chaussure, mais il existe de nombreux modèles qui cherchent à réduire ce problème, comme les lacets Xtentex avec des bobines pour réduire le glissement tout en préservant un confort comparable à celui d'un lacet standard.

Il est évidemment bénéfique de s'entraîner avec des lacets élastiques et de se concentrer sur l'enfilage plus rapide de votre chaussure pour le T2, mais courir avec des lacets élastiques trop fréquemment peut être préjudiciable à votre biomécanique.

La plupart des chaussures de course sont conçues pour être portées avec des lacets normaux, et la mobilité supplémentaire de votre pied dans la chaussure lorsque vous utilisez des lacets élastiques peut empêcher la chaussure de fonctionner comme prévu. Cela peut augmenter le risque de blessure au fil du temps. Cela implique également qu'elles peuvent être mieux adaptées aux courses de courte distance qu'aux courses de moyenne et longue distance.

Pour éviter cela, vous pouvez toujours porter une paire de chaussures de course de triathlon à lacets élastiques en permanence, ainsi qu'une deuxième paire d'entraînement. Vous pouvez aussi simplement changer les lacets avant chaque course. Quel que soit le style que vous choisissez, la plupart des gens s'accordent à dire que les lacets élastiques sont un investissement rentable qui vous permettra d'accélérer les temps de transition sans sacrifier le confort.

lacets autobloquants triathlon

Nouer vos lacets de triathlon pour des performances optimales

Le laçage de vos chaussures de triathlon est un élément crucial de la performance. Des chaussures non lacées peuvent entraîner des frottements et des ampoules inconfortables, et des lacets mal ajustés peuvent réduire l'efficacité du mouvement de votre pied. De plus, si vous ne savez pas comment nouer correctement vos lacets de triathlon, cela peut avoir un impact négatif sur votre foulée et augmenter le risque de blessure.

Afin de tirer le meilleur parti de vos chaussures de triathlon, il est important d'apprendre à les nouer correctement et de trouver la meilleure méthode pour vos pieds uniques. Des lacets mal attachés peuvent également constituer une responsabilité dans une course de triathlon si un inspecteur les juge dangereux.

Heureusement, il existe plusieurs façons d'optimiser votre technique de laçage afin d'obtenir une plus grande efficacité et des performances optimales dans vos nouvelles chaussures.

Types et longueurs des lacets de chaussures

La première chose à prendre en compte lorsque vous apprenez à nouer vos lacets de triathlon est le type de lacets de vos chaussures. Vous devez avoir une paire de lacets suffisamment longs pour faire un double nœud ou un nœud simple, ainsi qu'une paire de lacets courts qui peuvent être utilisés pour faire un nœud simple.

En d'autres termes, les lacets longs peuvent être utilisés par paire, les lacets courts peuvent être utilisés seuls, et vous pouvez utiliser un long lacet comme un court.

Pour les chaussures de triathlon, les lacets longs sont préférables en raison de leur polyvalence et de leur capacité à être noués en un double nœud qui est beaucoup plus solide qu'un nœud simple. La longueur de vos lacets variera en fonction du type de chaussures de triathlon que vous achetez.

En général, les lacets d'une longueur comprise entre 80 et 100 pouces sont appropriés pour les chaussures de triathlon. Cela dit, si vos chaussures sont trop longues, vous pouvez simplement les couper à la longueur appropriée.

Laçage standard

Le laçage standard est la façon la plus courante de nouer les lacets de triathlon, et c'est le modèle de laçage utilisé sur la plupart des chaussures de sport. Il existe deux techniques de laçage standard, chacune d'entre elles étant adaptée au triathlon.

La première méthode consiste à lacer la moitié supérieure de la chaussure, puis à faire un double nœud dans la partie inférieure des lacets. La deuxième méthode consiste à lacer toute la chaussure en X, puis à faire un nœud simple en haut et en bas des lacets.

Les deux méthodes de laçage permettent d'obtenir une tension uniforme sur toute la chaussure. Cela dit, le double nœud sous le motif en X sera plus serré que le nœud simple au-dessus.

Lacets elastiques triathlon

Laçage à double sangle

Bien que le laçage standard soit une manière parfaitement acceptable de nouer vos lacets de triathlon, la méthode de laçage à double sangle offre un ajustement encore plus serré et plus sûr. La méthode de laçage à double sangle est idéale pour les triathlètes qui ont des voûtes plantaires élevées et qui doivent exercer une pression plus forte sur leurs pieds afin d'éviter tout mouvement du pied pendant la course.

Pour lacer vos chaussures à l'aide de la méthode de laçage à double sangle, il suffit de lacer vos chaussures de la même manière que vous le feriez avec un laçage standard.

Toutefois, lorsque vous vous approchez du haut de la chaussure, vous devez laisser un espace entre les lacets et le haut de la chaussure. Vous pouvez alors utiliser un lacet court pour faire un nœud simple dans l'espace où les lacets rencontrent le haut de la chaussure.

Cette méthode offre un niveau de sécurité supplémentaire et un ajustement encore plus serré au niveau du médio-pied.

Laçage à la main

Si vous avez une voûte plantaire extrêmement large ou haute et que vous avez du mal à lacer vos pieds avec une méthode de laçage traditionnelle, vous pouvez essayer de lacer vos chaussures à la main en utilisant l'une des deux techniques de laçage.

La première technique consiste à lacer la moitié supérieure de la chaussure, puis à faire un double nœud sous la formation du X. La deuxième méthode consiste à lacer toute la chaussure en X, puis à faire un nœud simple en haut et en bas des lacets. La technique du double nœud permet d'obtenir un ajustement plus serré que le nœud simple.

Le laçage à la main est idéal pour les athlètes dont la voûte plantaire est extrêmement haute et qui ont besoin de plus d'espace sur le dessus de leurs chaussures pour que leurs pieds soient confortablement installés à l'intérieur. Ce n'est pas une méthode que vous utiliserez pour chaque course, mais elle est utile dans votre boîte à outils pour les moments où vous devez faire preuve de créativité.

Lacet élastique triathlon

Nœud de lacets au crochet

Si vous êtes un triathlète qui cherche constamment des moyens de gagner du temps et de prévenir les blessures, vous voudrez envisager de nouer vos lacets au crochet. Faire des lacets au crochet est facile et peut être fait à la maison ou avec l'aide d'un ami.

  • Tout d'abord, déterminez la longueur des lacets dont vous aurez besoin. Les chaussures de triathlon nécessitent généralement des lacets de 70 à 80 pouces.
  • Ensuite, coupez vos lacets et faites un double nœud en haut. Une fois les lacets noués, utilisez une paire de ciseaux pour couper l'excédent de lacets, en laissant environ 10 cm au-dessus du nœud.
  • Enfin, torsadez les lacets restants en les enroulant entre votre pouce et votre index. Une fois que vos lacets sont torsadés, insérez simplement les lacets torsadés dans la chaussure et répétez le processus pour votre autre pied.

Les avantages d'un lacet crocheté incluent une durabilité accrue, un look unique et la possibilité de nouer rapidement et facilement vos lacets avant une course de triathlon.

Technique de laçage par sangle

La technique de laçage à lanières peut être utilisée sur pratiquement tous les types de chaussures de triathlon, et c'est une excellente option pour les triathlètes qui souhaitent réduire la pression sur leurs pieds pendant la natation.

Cette méthode de laçage utilise une sangle pour serrer les lacets autour de la chaussure et créer un ajustement encore plus serré que la méthode de laçage à double sangle.

Pour mettre en œuvre la technique de laçage à sangle, il suffit de lacer vos chaussures comme vous le feriez avec la méthode de laçage à double sangle, mais en attachant une sangle à environ trois pouces au-dessus du double nœud.

Ensuite, tirez fermement les lacets à travers la lanière au-dessus du double nœud et faites un nœud simple. Plus les lacets sont serrés à travers la lanière, plus l'ajustement sera serré.

Quelle est la méthode la plus efficace pour le triathlon ?

La meilleure façon de nouer vos lacets de triathlon dépend vraiment de votre type de pied et de l'ajustement de vos chaussures. Cela dit, il y a quelques méthodes qui se distinguent par leur efficacité.

La méthode de laçage standard est considérée comme la manière la plus efficace de nouer les lacets de triathlon car elle répartit uniformément la pression sur le pied. La méthode de laçage à double sangle répartit également la pression sur le pied, mais elle est légèrement moins efficace que la méthode standard.

Enfin, la technique de laçage en sangle permet un ajustement encore plus serré que la méthode de laçage en double sangle, mais elle est moins efficace pour répartir la pression.

lacets rapides triathlon

Conclusion

Bien que la méthode de laçage que vous choisissez soit une préférence personnelle, elle doit également être basée sur l'ajustement de vos chaussures de triathlon.

Il est essentiel de veiller à ce que vos chaussures soient bien ajustées pour obtenir des performances optimales, et un mauvais laçage peut avoir un impact négatif sur votre foulée. Il existe un large éventail de méthodes de laçage, notamment le laçage standard, le laçage à double sangle, le laçage à la main, le nœud de lacets crochetés et la technique de laçage à sangle.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, il est important de veiller à ce que vos lacets ne soient ni trop serrés ni trop lâches. Idéalement, vos lacets doivent être bien ajustés mais pas trop serrés. Si vos lacets sont trop lâches, ils peuvent entraîner des mouvements du pied et causer des blessures. Si vos lacets sont trop serrés, ils peuvent limiter la circulation sanguine et être inconfortables.

Articles en rapport :

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.